22.10.07

Lee Wulff et le no-kill : la vérité enfin rétablie !

Lee Wulff mangeait-il ses balles de golf ?... ;-) Enfin, voici la réponse que tout le monde attendait !

Il y a quelques jours, j'alertais sur mouche-fr Joan Miquel, notre historien de la pêche à la mouche, sur la validité contestable d'une citation attribuée à Lee Wulff sur le no-kill. Il y a deux ou trois ans, j'avais déjà fait en vain des recherches pour retrouver cette citation que je trouve choquante car je voyais mal un tel pêcheur, si respectueux des poissons, les comparer à des objets.

Cette fois, je me décidai à tirer cette affaire au clair. Je trouve une adresse mail permettant de contacter Joan Wulff et, profitant de mon statut de journaliste et sous prétexte d'exactitude, je l'interroge pour connaître l'authenticité des deux citations attribuées à feu son mari:

Your late husband Lee Wulff is said to be the author of two famous sentences:
"Game fish are too valuable to be caught only once."
and
"Catch and Release fishing is a lot like golf. You don't have to eat the ball to have a good time." - or some variations (for instance, I also read "Do you eat your golf balls?").
I want to be sure to be accurate and not make Mr Wulff say something he did not say... Only you can tell me where the truth lies. Are these words his ?


Quelques jours après, la réponse (in)espérée arrive :

De : Joan Wulff
Mercredi, 17 Octobre 2007, 18h11mn 59s
Objet : Lee Wulff quotes on Catch & Release

Thank you, so much, for asking the question about quotes attributed to Lee. The first is correct - written in his book "A Handbook of Fresh Water Fishing" published in 1939. He also said, in the same book, "The fish you release is your gift to another angler as it may have been another angler's gift to you."
The second is ridiculous - Lee would never have said something like that.
Joan Wulff


En substance, Joan Wulff confirme l'authenticité de la citation "Un poisson de sport a trop de valeur pour n'être pêché qu'une seule fois", qui se trouve dans l'un de ses livres "A Handbook of Fresh Water Fishing" (1939). Elle ajoute une autre citation tirée du même ouvrage: "Le poisson que vous remettez à l'eau est un cadeau que vous faites à un autre pêcheur, tout comme il s'agit peut-être d'un cadeau qu'un autre pêcheur vous a fait". Et elle conclut : La citation sur le golf est ridicule - Lee n'aurait jamais rien dit de tel.



Au passage, un petit hommage à cette excellente lanceuse et pêcheuse que fut Joan Wulff - je crois qu'elle a plus de 80 ans maintenant, ce qui a peut-être modifié ses performances (... En même temps, peut-être pas, espérons-le). J'ai a chance de posséder son DVD "Dynamics of Flycasting", vraiment très instructif même si elle n'a pas le charisme de Mel Krieger.

Voilà qui clôt le débat et va donc m'amener corriger l'article de Wikipedia sur le no-kill dans lequel cette fausse citation apparaît. [23/10 - Ca y est, c'est fait. Pour une fois j'ai contribué utilement à Wikipédia !]. J'ignore qui a lancé cette fausse information. Sans doute un Français, puisqu'il n'y a pas trace de cette erreur ailleurs qu'ici. Mais la vérité est maintenant rétablie !

Joan Miquel avait déjà décidé de retirer cette citation douteuse de son excellent article, que je vous incite à lire ainsi que le reste de son Histoire de la pêche à la mouche - qui aurait toute sa place dans notre Encyclopédie WikiMouche :-).

J'envisageais de conclure sur une pirouette (genre: Jusqu'ici, je n'ai jamais mangé une truite que j'avais prise - ni aucune balle de golf), mais je reste sur cette découverte : Lee Wulff prônait le no-kill dès 1939 ! A l'époque en France, Burnand et Ritz expliquaient encore comment conserver le poisson bien frais pour que la chair ne s'altère pas...

12 commentaires:

Ricco a dit…

Voila qui est bien !!
je faisais parti des gens très étonné par cette phrase.... très très "intégriste" ne collant absolument pas avec la philosophie de Lee Wulff....

Merci Hervé...
un grand moment de journalisme !

Christophe a dit…

Bravo Hervé... en utilisant ce grand nom de la pêche à la mouche qu'était Lee Wulff, un ardent défenseur des balles de golf, avait jusque-là évité que chaque joueur finisse le par en bouffant sa balle...comme on peut manger son poisson à la fin de sa partie de pêche !!
Que va t-il advenir de ces pauvres balles !!

Eric a dit…

Excellent article Hervé... qui - quelque part - m'amuse beaucoup... ;-)

Christian a dit…

"The second is ridiculous - Lee would never have said something like that."
Sale coup pour les Talibans !
Je me gausse... ;-)
Merci Hervé

Pierrick Chevillotte a dit…

Merci pour cette intéressante mise au point. En tout cas, cette citation a eu de beaux jours et je crains qu'elle perdure bien encore... En tout cas, bel exercice et bravo d'être ainsi aller directement à la source.
Je n'aimai pas non plus cette comparaison un peu trop matérialiste. Ridiculous!!

Nicolas a dit…

Excellent Hervé, merci Beaucoup.

J'en profite aussi pour te féliciter de tout ton travail pour le Wikimouche!!

Herve a dit…

Quant à moi, imaginez ma surprise lorsque j'ai vu le message de Joan Wulff dans ma BAL, et mon plaisir en découvrant sa teneur !

Je me sens fort honoré de contribuer à honorer convenablement la mémoire son exceptionnel époux en effaçant une inexactitude :-) Mon attachement à la rigueur de l'information, qui passe nécessairement par le recoupement et la validation des sources, aura pour une fois été utile dans le monde de la palm.

Je me réjouis comme vous de ce petit croche-patte à l'intégrisme, qui comme chacun sait préfère l'ignorance à la connaissance : il ne faut pas chercher à nous faire avaler n'importe quoi... surtout pas des balles de golf !

H+

Yann a dit…

Merci pour l'info, j'avais repris la citation de wikipedia dans mon billet sur le No-kill.
Encore bravo !!!

UNR a dit…

Bravo Herve, tu as toutes les raisons d'etre fier de toi, tu viens de retablir une verite sur un legende erronee et qui faisait recette depuis lgtps.
Je me mare a l'idee de penser a ceux qui vont devoir chager de signature, le genre qui a defaut de gauber des balles de golf, gobent vraiment n'importe quoi : lol

Thierry, un peu ChatNoir a dit…

Chapeau bas Hervé.

Aller frapper à la porte de Miss Wulff, fallait oser.

Et qu'elle te réponde, l'histoire n'en est que plus belle.

Félicitation

tarak 69 a dit…

Peut être que Cambrone n'a jamais dit "merde" mais sa veuve refuse de me répondre

Zabflo a dit…

Un petit tour sur ce blog que je n'avais pas visité depuis longtemps. Félicitations pour ce travail d'investigation digne d'un grand reporter. Pour mémoire, cette maxime -qui semble avoir été attribuée à tort à Lee Wulff - avait été mise au jour dans une revue de pêche à la mouche, puis largement reprise ensuite.