29.4.07

Gère (1) - Retour récompensé

Première sortie sur la Gère de ma saison, alors que depuis mes débuts j'y avais toujours fait l'ouverture. Je suis souvent dur avec cette rivière, car son environnement me fait mal au coeur. Malgré les travaux considérables réalisés par l'APP, j'y ai trouvé deux ou trois pneus de voiture.

Mais qu'ont-ils dans la tête, ceux qui utilisent cette rivière, lesrivières en général, comme des dépotoirs. Il y a bien des déchetteries dans ces villes, il suffit de prendre un quart d'heure pour s'y rendre.

Donc j'ai retrouvé ma "homeriver" comme dirait Joan Miquel (de mouche-fr) avec un grand grand plaisir. C'est vrai que je m'y sens à l'aise, d'abord sur le plan technique et aussi parce que j'y ai mes repères. Bref je m'y sens en confiance... et ça paye !

Résultat : ma plus belle prise en nymphe (et sèche aussi, d'ailleurs) : une belle truite de 40 cm prise en nymphe à vue, un coup dont je suis fier même si en soi il n'y avait pas de réelle difficulté.

J'y reviendrai, pour décrire ce coup - même si je suis sûr de ne pas l'oublier de sitôt ! Evidemment, j'avais laissé mon appareil photo à la maison... PDPPDP, comme on dit sur mouche-fr :-)

--- (suite)

Photo commentée :


J'étais en A (peut-être accroupi, je ne sais plus), en train de pêcher une belle truite (50?) située en B, quand j'ai vu à deux reprises une truite monter pour prendre en C une nymphe à quelques centimètres de la surface. D'où j'étais, je ne voyais pas la truite lorsqu'elle redescendait puisque la fascine fait une cassure.

Ma grosse truite ne voulant rien savoir, je lance un peu en amont de C. La nymphe peu plombée (lièvre) descend doucement et dépasse le poste. Je laisse tout de même un peu, n'étant pas complètement sûr d'où la truite avait pris. Et elle monte, tranquillement. Je la vois ouvrir la gueule et prendre. Ferrage - pendue !

Aussitôt, elle se dirige vers l'amont et je la bride pour l'empêcher d'aller dans les petites branches en D. Pas de chance, elle y parvient tout de même. Je sens mon fil (12 centièmes) se prendre. Si elle se débat, elle cassera sans problème. Heureusement, elle ne bouge pas trop et je réussis à la sortir des brachages. Je la remonte jusqu'à E, où je la sors à la main - évidemment, je n'ai pas pris mon épuisette. Finalement, elle ne se sera pas vraiment débattue :-) Je regarde mon fil après l'avoir remise à l'eau : il est blanchi car il s'est vraiment bien éraflé sur les branches. Décidément, ça n'est pas passé loin !

---
De 14h à la nuit
couvert au début, puis ça se lève doucement : des gobages puis plus rien

2 commentaires:

Nicolas a dit…

Bravo pour cette prise Hervé

Herve a dit…

Merci Nicolas,

Je progresse doucement, à mon rythme: je m'étais arrêté l'année passée à 38 cm et je gagnerai donc 2 cm au moins cette année :-) Tant que je reste éloigné des rivières du Jurô, je dois rester modeste :-)

Et hier j'ai piqué une dizaine de petites truites autour de 20 cm et ça m'a fait très plaisir aussi.

On dit que l'argent ne fait pas le bonheur - mais que ça aide bien. Je pense un peu la même chose de la taille des poissons :-)