1.3.08

Waders pour un baroud ou pour un baroudeur ?

Coup de chance pour mes nouveaux wads : une promo m'attire au Forum, mais le modèle ne me plait pas : le néoprène des "JMC Frisson" est épais et je redoute de retrouver la rigidité de mes wads précédents. En fouillant un peu à la recherche d'un autre modèle de néoprènes sans bottes, je tombe sur un combiné pantalon néo/haut respirant, principe assez séduisant. La taille est au-dessus de la mienne : 46-47 (contre mon large 44), mais je le prends car il m'est proposé à 100 euros au lieu des 250 euros du catalogue JMC : c'est un modèle racheté dans le fonds du magasin de pêche de Beynost.


Il fera parfaitement mon affaire, malgré sa trop grande taille. Je flotte carrément dedans et je suppose que j'ai l'air d'un bébé dans un couche trop grande. Mais je m'en fiche : c'est très confortable et ça concilie solidité et légèreté. Juste ce qu'il me fallait

Premier essai dimanche dernier sur le canal de Miribel : impeccable :-) Pour cause de froid, je prendrai mes Hart rafistolés pour l'ouverture de la KFT en Savoie, mais ils seront des sorties suivantes!

Je trouve sur Internet le nom de ces wads. Il s'agit des "Waders JMC Baroude". Un nom ridicule car ce mot n'existe pas. Soit c'est "baroudeur" soit c'est "baroud" (voir note ci-dessous), merdre alors ! Les lois du marketing se contrefichent de celles de l'orthographe. Avec ces waders Baroude, je serai donc un baroudeur se livrant à un baroud de pêche, na !

---
Voici ce que propose le dictionnaire en ligne du CNRTL :

BAROUD (nom masculin) Combat, bagarre (argot des casernes) :
- Voyons, mon petit pote, fais pas l'idiot. Je te dis qu'on nous a prévenus : il va y avoir du baroud un de ces jours.
Sartre, Les Mains sales, 1948, 3e tabl., 2, p. 87.
− En particulier: Baroud d'honneur. Combat désespéré ou inégal que l'on livre pour sauver l'honneur.
- Dérivé : baroudeur, subst. masc. Celui qui aime le baroud. Je ne sais pas si ce séducteur et ce baroudeur était toujours commode à vivre (Henriot, M. 16.12.59 dans Gilb. 1971).

Ah, j'ai compris : en bon jurôssien, c'est ce que l'on appelle la bagôrre ;-)

1 commentaire:

Eddie a dit…

Ben voilà c'est malin, maintenant on sera habillé pareil....
3 saisons que je les porte et ils n'ont pas bougé et c'est pas faute de les avoir trimbalé un peu partout été comme hiver.
Eddie.