11.8.05

La valeur du capot

(Extrait de ma contrib à une discussion sur mouche-fr):

J'avoue que les capots continuent à me faire mal la plupart du temps. Pas très mal, mais ça me chatouille toujours un peu. Notamment parce que lorsque je prends un poisson ça me rassure sur les progrès que j'accomplis dans la technique de la palm...

Ceux qui lisent quelquefois mon blog (http://eclosions.blogspot.com) verront que je m'interroge souvent là-dessus. Je m'en veux de rester affecté par les capots, car je sens bien que l'essentiel de cette pêche n'est pas là.

Et je suis toujours fier quand à la fin d'une belle sortie je reste heureux même lorsque ma main ne sent pas le poisson. Car c'est la preuve que je deviens plus sage, que je progresse dans cet art de vivre qu'est la pêche à la mouche.

N'empêche, j'y vais toujours pour prendre du poisson !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Le capot ne doit pas etre interpreté comme un échec mon cher Hervé..... quand ça m'arrive (souvent encore) j'en profite pour analyser encore plus que d'habitude j'observe les poissons, les insectes, la faune en générale. Souvent j'arrive à trouver le "truc" du moment qui les décide mais si ça marche pas et bien tant pis et je leur donne rendez-vous la fois suivante avec de nouveau un moral en béton et je me surpasse ainsi à chaque sortie si bien que l'échec me fait avancer et progresser.....

Herve a dit…

Hé oui, c'est aussi ce que je me dis... quand je parviens à être sage.

Mais au fait, qui es-tu ?

A+Hervé

Anonyme a dit…

Héhé je pensais que tu m'avais reconnu mon, cher Hervé!! C'est ton président qui te parle ;-)

Je pense qu'ainsi tu me reconnaitra.
@+
Philippe

Herve a dit…

Ah, mon Président ! Tu honores une fois de plus mon modeste blog de ta présence - et de ta sagesse.

A bientôt au bord de l'eau !